Contactez-nousContactez Nous
Menu

Vermilion développe des partenariats écoresponsables

Dans le cadre de sa politique de développement durable, Vermilion développe des partenariats à forte valeur ajoutée pour les territoires qui abritent ses activités, à proximité de champs pétroliers qu’elle exploite.

Ecoserres de Parentis-en-Born (Landes - Bassin Aquitain)

Dans les Landes, à Parentis-en-Born, depuis 2008, Vermilion chauffe gratuitement et pendant 25 ans, 15 hectares de serres horticoles (écoserres) grâce aux calories récupérées de l’eau issue de son processus de production de pétrole. Le partenariat a été signé avec Tom d’Aqui, agriculteurs désireux de créer une serre viable sur le plan économique et écologique afin d’y faire pousser des tomates (membre du groupe Rougeline).

Aujourd’hui, 7 500 tonnes de tomates poussent chaque année, 250 personnes locales travaillent et les émissions de dioxyde de carbone sont réduites considérablement (moins 10 000 tonnes par an).

Comment ça fonctionne ?

  • L’extraction pétrolière de Vermilion faite sur la concession de Parentis est un résultat d’huile, de gaz et d’eau naturellement chauffée autour de 60°C.
  • Après la séparation de ces 3 produits issus du sous-sol, l’eau chaude entre dans un circuit fermé où un échangeur thermique transfère l’énergie calorifique dans un deuxième circuit fermé appartenant à Tom d’Aqui (les eaux contenues dans ces deux systèmes n’entrent jamais en contact).
  • Le second circuit fermé chauffe les écoserres de Tom d’Aqui situées à côté du dépôt de Parentis.
  • Vermilion réutilise l’eau extraite en la réinjectant dans le sous-sol pour maintenir la pression dans son gisement et continuer sa production.
  • La réussite de ce projet écologique, sociétal et économique, qui tire profit d’une ressource énergétique inutilisée auparavant, a donné lieu à des extensions et implantations d’autres écoserres à proximité. En moins de 10 ans :
  1. 4 écoserres construites (27 ha)
  2. 35 millions d’euros investis en milieu rural
  3. 15 000 tonnes par an de tomates produites
  4. 15 000 tonnes par an de CO² économisées chaque année
  5. 350 emplois tertiaires créés

Distinctions obtenues grâce à ce projet : 

  • Prix de l’économie circulaire en matière d’écologie industrielle et territoriale reçu en décembre 2013 des mains du Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, M. Philippe Martin.
  • Parmi les 3 lauréats de la catégorie Energies renouvelables du Trophée de la transition énergétique du magazine l’Usine Nouvelle de mai 2015.
Schéma de la valorisation des calories de l’eau issues du processus de production sur le dépôt de Parentis-en-Born (Landes – Nouvelle-Aquitaine). Serres de tomates de Tom d’Aqui à Parentis-en-Born (Landes – Nouvelle-Aquitiane).
 
Ecoquartier de La Teste-de-Buch (Gironde - Bassin Aquitain)

En Gironde, à La Teste de Buch, depuis 2016, Vermilion participe au projet de construction d’un écoquartier. Vermilion chauffe gratuitement et pendant 30 ans, 550 logements grâce aux calories récupérées de l’eau issue de son processus de production de pétrole. Sur le site d’un ancien hôpital se construit actuellement le premier écoquartier du Bassin d’Arcachon. Ce projet, porté par des partenaires institutionnels (Mairie – Domofrance), industriels (Engie – Vermilion) et immobiliers (Pichet), incarne la volonté partagée de créer un espace de vie fonctionnel, évolutif, intégré à son milieu naturel, qui valorise le patrimoine et les ressources du territoire.

Sur une période de 30 ans, Vermilion fournira 80% de l’énergie nécessaire au chauffage de ces logements grâce à la récupération de l’énergie calorifique issue de l’eau de son processus de production de pétrole à proximité du site (jusqu’alors, cette énergie « secondaire » n’était pas utilisée).

Les 20% complémentaires seront fournis par le biais de l’utilisation de solutions alternatives comme le gaz issu de la biomasse grâce à une chaudière à pellets.

Comment ça fonctionne ?

  • L’extraction pétrolière de Vermilion faite sur la concession de Cazaux est un résultat d’huile, de gaz et d’eau naturellement chauffée autour de 65°C.
  • Après la séparation de ces 3 produits issus du sous-sol, l’eau chaude entre dans un circuit fermé où un échangeur thermique transfère l’énergie calorifique issue de cette eau dans un deuxième circuit fermé appartenant à l’écoquartier (les eaux contenues dans ces deux systèmes n’entrent jamais en contact).
  • Le second circuit fermé chauffe l’écoquartier situé à proximité du dépôt de Cazaux.
  • Vermilion réutilise l’eau extraite en la réinjectant dans le sous-sol pour maintenir la pression dans ses gisements et continuer sa production.

Pour plus d’informations dans sur l’écoquartier :

Les portes du Pyla

Schéma de la valorisation des calories de l’eau issues du processus de production sur le dépôt de Cazaux (Gironde – Nouvelle-Aquitaine). Eco-quartier les Portes du Pyla à la Teste-de-Buch (Gironde – Nouvelle-Aquitaine).
 
Ecoquartier d’Itteville (Essonne - Bassin Parisien)

En Essonne, à Itteville, depuis 2018, Vermilion contribue à la concrétisation du projet de construction d’un écoquartier à vocation sociale. Vermilion chauffera gratuitement, à partir de 2019/2020, et tant et aussi longtemps qu’elle exploitera du pétrole sur cette commune, 900 logements et d’autres structures existantes ou à venir, grâce aux calories récupérées de l’eau issue de son processus de production de pétrole.

La commune d’Itteville souhaitait développer son parc de résidences à vocation sociale, tout en œuvrant pour la transition énergétique. C’est ainsi qu’elle a imaginé la réalisation d’un aménagement urbain qui respecte les principes du développement durable tout en s'adaptant aux caractéristiques de son territoire : un écoquartier à vocation sociale.

Vermilion chauffera ces logements grâce à la récupération de l’énergie calorifique issue de l’eau de son processus de production de pétrole à proximité du site (jusqu’alors, cette énergie « secondaire » n’était pas utilisée).

Comment ça fonctionne ?

  • L’extraction pétrolière de Vermilion faite sur la concession d’Itteville est un résultat d’huile, de gaz et d’eau naturellement chauffée autour de 64°C.
  • Après la séparation de ces 3 produits issus du sous-sol, l’eau chaude entre dans un circuit fermé où un échangeur thermique transfère l’énergie calorifique issue de cette eau dans un deuxième circuit fermé appartenant à l’écoquartier (les eaux contenues dans ces deux systèmes n’entrent jamais en contact).
  • Le second circuit fermé chauffe l’écoquartier situées à proximité du dépôt d’Itteville.
  • Vermilion réutilise l’eau extraite en la réinjectant dans le sous-sol pour maintenir la pression dans ses gisements et continuer sa production.
 

Schéma de la valorisation des calories de l’eau issues de la production sur le dépôt d’Itteville (Essonne – Île-de-France).

D’autres initiatives sont à l’étude pour valoriser les potentiels énergétiques de chaque site.


« Sauf indication contraire, les mentions sur ce site internet de "Vermilion", ou "l'entreprise", ou "nous", ou "notre/nos" désignent ici collectivement une ou plusieurs personnes ou activités associés à Vermilion Energy Inc. et/ou ses filiales y compris sa filiale française Vermilion REP SAS dont les opérations et activités font l’objet du présent site internet.) »

Adresse du siège social en France
Vermilion REP SAS
Route de Pontenx
40160 Parentis-en-Born, France
Téléphone +33 (0)5 58 82 95 00
Email vrep@vermilionenergy.com
Numéro d’urgence 0 800 18 32 14
Numéro d’urgence Nouvelle-Aquitaine
0 800 18 32 14
(numéro vert)
Numéro d’urgence Centre
0 800 89 60 18
(numéro vert)
Numéro d'urgence Ile-de-France
0 800 30 20 43
(numéro vert)